La reconversion funéraire, un choix à penser

Les pompes funèbres se portent très bien selon les récents chiffres du marché de l’emploi. Ce secteur qui ne connaît pas la crise peut être un choix judicieux pour quiconque souhaitant opérer une reconversion professionnelle. De plus, le secteur compte plusieurs établissements spécialisés dans la formation d’un personnel plus ou moins qualifié. La poursuite d’une carrière professionnelle dans cette branche est donc tout à fait possible et ouverte à tous.

Par la rédaction

Aujourd’hui, près de 9 Français sur 10 souhaitent changer de métier selon le sondage réalisé par Nouvelle Vie Pro. Malheureusement, seul un quart d’entre eux ont décidé de franchir le cap en se lançant dans une reconversion professionnelle. En effet, la reconversion professionnelle connaît quelques freins relatifs au manque d’information et d’accompagnement.

La branche funéraire : un secteur porteur


La demande en main d’œuvre est en constante hausse dans le secteur funéraire. De plus, le secteur manque de personnel. C’est pourquoi certains établissements se sont spécialisés dans la formation funéraire afin de satisfaire la demande de la branche.
Ainsi, plusieurs métiers sont concernés par cette tendance. Entre les marbriers, les porteurs, les maitres de cérémonie, les fossoyeurs, etc., les métiers sont divers et variés, et requièrent du personnel plus ou moins qualifié.
Par conséquent, la reconversion professionnelle vers ce secteur exigera une formation dispensée par des professionnels. Aussi, le nombre d’heures de formation dépendra de l’orientation souhaitée. Cependant, elles se rejoignent toute sur le caractère diplômant de la formation. En effet, depuis le décret n° 2012 – 608 du 30 avril 2012 l’ensemble des métiers exigent un diplôme spécifique. Celui-ci peut être par exemple de niveau CAP pour un marbrier graveur, de niveau universitaire pour un maître de cérémonie, etc.
En somme, afin de répondre à cette demande en formation, quelques établissements se sont spécialisés dans la formation aux métiers funéraires. On en compte désormais une dizaine répartie sur l’ensemble du territoire.

Les formations dispensées par les établissements spécialisés

Depuis 2013, il est obligatoire d’être titulaire d’un diplôme pour exercer dans la branche des pompes funèbres. Chaque diplôme sera constitué d’une partie pratique et théorique. Globalement, une formation de niveau 1 (à savoir les métiers les moins qualifiés) vous demandera en moyenne, une quinzaine d’heures de formation. Celle-ci concerne les métiers de porteurs, conducteurs et fossoyeurs. Les formations les plus complètes sont quant à elles dispensées sur plus de 180 heures de formation. Elles portent par exemple sur le métier de responsable d’agence, comme ce spécialiste de la formation funéraire Nord Pas de Calais.
Les formations sont conduites par des professionnels du métier qui vous permettront d’assister à des opérations funéraires afin de pratiquer la formation.
Attention toutefois aux grands acteurs du secteur qui pour certains disposent de leur propre école en interne et qui, par conséquent, ne recrutent que des diplômés issus de leur formation.

La reconversion professionnelle : une opportunité à saisir

Pierre Destais fait partie des néo-reconvertis professionnellement. En effet, après avoir obtenu une licence en philosophie suivie de 2 ans de formation à l’école de management de Marseille, Pierre ne trouvait pas de sens dans ce qu’il entreprenait. C’est à la suite d’une discussion avec son tuteur qu’il s’est orienté vers un poste d’assistant funéraire. Aujourd’hui, après plus de 2 ans d’expérience dans le métier, Pierre se dit « heureux » et « satisfait » de son choix, avant d’ajouter qu’il se verrait « bien continuer dans ce métier ».
Ainsi, contrairement aux idées reçues, les activités du secteur sont bien plus larges que l’on ne pense. En effet, le panel d’activité s’est élargi avec le temps en incluant également des prestations de conseils financiers, d’édition de faire-part, etc.
Cet avis n’est pas isolé puisque près de 55 % des Français ayant réalisé une reconversion professionnelle jugent être plus épanouis et satisfaits, tant sur le plan professionnel que personnel.
La reconversion professionnelle dans le secteur des pompes funèbres représente donc une opportunité pour quiconque souhaitant se reconvertir dans une branche dynamique, où les qualités d’écoute et de contact sont primordiales.

Crédit image : mali maeder